Des dyslexiques célèbres

Il n’est pas rare de retrouver des dyslexiques dans la liste des célébrités et grands hommes de l’histoire et ce n’est pas par hasard : c’est justement grâce à leurs aptitudes à voir les choses autrement que les dyslexiques peuvent se surpasser.

Henry Ford

“Si j’avais demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils auraient répondu des chevaux plus rapides.”

Portraits

Et la plupart d’entre eux ont le don de dyslexie!

Thomas Edison était non seulement un scientifique, il était aussi un inventeur et un homme d’affaires. Inventeur de l’ampoule, fondateur de la fameuse compagnie General Electric, Thomas n’a fait que 3 mois sur les bancs de l’école!

Jules Verne est connu pour être un des pères de la science fiction, mais il aussi travaillé comme négociant à la Bourse de Paris. À l’école, sa passion pour l’écriture aurait pris le dessus sur les autres matières.

Contre l’avis de son père, Michel-Ange étudie les arts dès l’âge de 13 ans, et au cours de ses 50 ans de carrière a réalisé des merveilles tels que le plafond de la chapelle Sixtine et la statue de David.

Gustave Flaubert aurait commencé à écrire dès l’âge de 8 ans, mais ne semble pas avoir aimé l’école puisqu’il  a été renvoyé et a du passer le bac tout seul.

« crayon » serait le premier mot que Pablo Picasso aurait prononcé. À 13 ans il entre à l’Académie des Beaux-Arts de Barcelone, et son manque de discpline sera largement compensé par son génie.

À 16 ans, Albert Einstein était un brillant élève qui faisait l’école bussionière. Contraint par la rigidité de son lycée, il le quitta pour écrire son tout premier essai scientifique.

Photo: Hortongrou

Le réalisateur d’ET et la Liste de Schindler n’avait pas terminé ses études qu’Universal Studios l’embauchaient déjà pour tourner son premier film. Steven Spielberg n’a pas gardé un bon souvenir de ses années d’école mais elles ont du contribuer à son imagination et à sa créativité.


D’autres aujourd’hui continuent à penser différemment
John Chambers (CISCO)
Richard Brandson (Virgin)
Eli Broad (Kaufman et Broad)