Stage maîtrise de l’attention avec ou sans hyperactivité

Quel que soit le programme concerné, nous commençons toujours le stage en introduisant les 3 outils spécifiques permettant d’avoir une attitude attentive. de focaliser son attention et son stress.

  • la focalisation de l’attention : permet d’être en lien avec la réalité et donc percevoir correctement ce qui est dit ou lu.
  • le compteur d’énergie : adapter son énergie à la tâche en cours
  • le relâchement : gérer son stress pour accéder aux couches supérieures du cerveau, à toute son intelligence et ne pas se laisser submerger par les émotions négatives.

La pâte à modeler constitue l’outil de base de notre méthode. Grâce à la créativité et l’aspect concret apportés par ce médium, l’enfant devient acteur de son apprentissage. Les modelages, toujours associés au monde de l’enfant, apportent une illustration concrète du mot en question et permet des transformations dans un travail d’essais et d’erreurs où les marques du stylo rouge n’interviennent pas! L’enfant n’est pas stigmatisé et l’estime de soi n’est pas entamée.

Nous faisons toujours modeler l’alphabet, et ceci pour plusieurs raisons :

  • éliminer toutes les causes du sentiment de malaise ;
  • éliminer des confusions liées aux lettres ;
  • faire prendre conscience à l’enfant de la puissance de sa mémoire visuelle ;
  • Utiliser la construction de l’alphabet comme prétexte pour faire prendre conscience à l’enfant des avantages des 3 outils pour lire, écouter, comprendre … ;
  • exercer la mémoire séquentielle (suite des lettres) ;
  • aiguiser le sens de l’observation de l’enfant ;

détecter d’éventuels troubles de dyslexie alors que l’enfant suit un autre stage que celui de dyslexie.

 

Ensuite nous abordons des concepts, en pâte à modeler pour que l’enfant maîtrise les idées et les principes  sous jacents tels que le changement, la conséquence, la cause et l’effet, la notion de l’ordre ou encore la notion du temps (le temps n’existe pas  quand on est “ailleurs”). Grâce aux modelages qu’il effectue, l’enfant atteint une meilleure compréhension de sa relation avec le monde. Le but du programme pour la maîtrise de l’attention est d’aborder ces notions de manière créative. Une fois que l’enfant a maîtrisé les concepts dans la vie quotidienne au moyen d’exemples (faire bouillir de l’eau, ranger le tiroir des couverts de la cuisine …).  En fin de stage l’enfant modèle (de façon simple) des situations qu’il a mal vécues (être puni en classe, une fête qui tourne court …). En observant la scène, l’enfant, en se basant sur les concepts, prend conscience de ses comportements inappropriés, et doit proposer des changements à effectuer dans son modelage, pour ensuite  les transposer dans sa vie quotidienne. Un hyperactif n’a souvent pas la compréhension de cause à effet, qui par conséquent peut expliquer son incompréhension face à une punition. De la même façon, la vie peut sembler très chaotique à un enfant qui n’a pas acquis la notion du temps : pour lui les événements se succèdent sans cohérence.

C’est une façon concrète d’aborder les situations problématiques de tous les jours créées par l’impulsivité, l’inattention etc.

Le programme suit une progression régulière et cohérente d’un concept à l’autre. Chaque concept est comme un morceau de puzzle qui s’emboîte dans le précédent pour former un tout homogène. Ce travail fournit des fondations solides sur lesquelles l’enfant, même devenu grand, pourra toujours s’appuyer.

L’assimilation de ces concepts aide l’enfant à anticiper, voire à se projeter dans le futur, il devient ainsi plus facile pour lui de s’intégrer dans le monde, pour y trouver sa place.