Patrick, 17 ans

Ses progrès à l’école

2002 – Patrick, âgé de 12 ans vient de suivre un stage de la méthode Davis en mars dernier, juste la semaine du conseil de classe. Les notes acquises au 3ème trimestre sont donc les notes « d’après le stage Davis ».

2007 – Patrick obtient son bac!

Nous avons été surpris de constater des effets immédiats :
Sauf en orthographe, ses notes ont systématiquement augmenté de 2 à 4 points :
– en MATHS de 13 – 14 à 16.5/20
– en SVT de 9 à 16/20
– en allemand, des progrès pour un temps d’apprentissage à la maison très réduit (10mn au lieu d’une heure)
– en lecture : il peut lire 25 pages de suite en totale autonomie et en une fois.
Alors qu’avant le stage il fallait rester avec lui pour qu’il puisse lire une demi page.
A l’oral , il lit de façon beaucoup plus fluide et met le ton.
– en dictée : de gros progrès sont notés par le professeur : il est passé de 30 fautes à 10-15 fautes. Mais la note reste proche de 0. Quand il se relit, il arrive à corriger un certain nombre de fautes.
– en rédaction, des progrès aussi : il arrive mieux à raconter une histoire.
En poésie : mêmes progrès que pour l’apprentissage des leçons. 1 heure suffit au lieu de 3 ou 4.
– il travaille beaucoup moins longtemps et retient ses leçons plus facilement.

Ceci car il a appris lors du stage Davis à être plus attentif à ce qui l’entoure : mieux écouter, mieux observer pour apprendre plus facilement sur le vif. Il sort à présent de cours en se souvenant des phrases que le professeur a dites, ce qui n’était pas le cas.
– il est plus autonome, pour de meilleurs résultats
– il est plus en confiance et n’a plus peur de redoubler . Il a joué fin juin le morceau d’examen de piano de façon fluide et déliée avec maturité et une finesse, ce qui a surpris le jury et ses parents.
– dans ses relations à la maison : le stage lui a permis de commencer sa crise d’adolescence. Il n’est plus le petit garçon qui voulait tout comme papa et maman. Il exprime davantage sa personnalité.
Il est aussi plus raisonnable.

En conclusion, après ces effets immédiats et spectaculaires du stage, nous restons attentifs et prudents : les 2 premières semaines de cours (septembre 2002) ont été plus difficiles que le 3ème trimestre (mai à juin 2002), le temps de relancer la machine et de reprendre les exercices de la méthode laissés tombés pendant les vacances. Patrick a eu du mal à garder « le point ». Il se plaint aussi de problèmes de vision et nous devons consulter l’ophtalmologiste la semaine prochaine.

Nous avons eu la preuve de la nécessité de modeler les petits mots : en rédaction et en lecture, Patrick a fait des contresens à cause du mot « comme ».

Nous avons pris la résolution avec lui de faire des séances de modelage avec un ami et un voisin et qui a suivi le stage en juin. Ces séances sont assez stimulantes pour l’instant.

En espérant que ce compte rendu vous sera utile, je vous remercie de nous avoir conseillé ce stage car nous avons l’impression de sortir d’une période très laborieuse et peu productive.