Colette Lambert, 46 ans

Ce stage d'une semaine de dyscalculie m'a permis d'aborder la maîtrise de termes techniques liés à mon travail. Il s'agit de termes "flous" depuis une vingtaine d'années, notamment des termes de comptabilité.

Je maîtrise non seulement ces concepts, mais j'ai appris comment aborder seule et sereinement tout autre sujet qui aurait besoin de plus de clarté pour être maîtrisé.

Ma fille a suivi le même programme pour la dyscalculie et la dyslexie et cela me permet également de travailler en parallèle avec elle et aussi avoir le même langage qu'elle lors du suivi de stage que je fais avec elle.